Sélectionner une page

L’Aloe Vera aussi pour nos amis les bêtes.

L’usage de l’aloés dans le traitement des affections animales est bien connu depuis l’antiquité. Des études vétérinaires démontrent que le succès du traitement à base d’aloès est dû à ses remarquables vertus curatives et non à un simple effet placebo.

Depuis longtemps, les chercheurs ont constaté que de nombreux remèdes qui guérissent l’homme agissent aussi sur l’animal et vice versa. Dans le traitement de l’animal, l’aloès a les mêmes vertus curatives que sur l’homme.

Il est bactéricide, virulicide, fongicide, anti-inflammatoire.

Il a un pouvoir remarquable de pénétration et de nutrition de la peau. Grâce aux enzymes et aux acides aminés qui entrent dans sa composition, il aide à la régénération des tissus affectés ou meurtris.

La renommée de la plante fait tranquillement son chemin chez les éleveurs de chevaux, d’animaux de ferme ou de compagnie.

Attention, ces produits ne remplacent pas le vétérinaire en cas de nécessité.

Mieux être avec les compléments alimentaires :

Développé par les vétérinaires – recommandé par des professionnels !

La plus haute qualité « made in Germany », des tests internes et des audits externes.

Résultat : des produits exclusifs de haute qualité et parfaitement tolérés.

Ce qui différencie nos produits des autres compléments alimentaires existants.

* Aucun ingrédient génétiquement modifié.

* Développé par le docteur Wilfried Tiegs (vétérinaire) et son équipe.

I – Un complément alimentaire. C’est quoi ?

Un produit alimentaire concentré en nutriments ayant un effet physiologique ou thérapeutique. Son but est de compléter une alimentation normale.

II – Qu’est ce qu’il y a dedans ?

Des éléments prévus par la réglementation.

– Acides aminés, acides gras, enzymes, minéraux, oligo-éléments, pro biotiques, vitamines, antioxydants, plantes ou extraits …

III – Est-ce que ça agit vite ?

Tout dépend de l’état de l’organisme, de la situation …

Exemple : des troubles émotionnels ancrés (stress, anxiété)

s’améliorent après plusieurs semaines.

Exemple : la protection cardiaque s’envisage sur du long terme

(bien que les premières améliorations soient visibles très vite.)

Il faut tout d’abord rééquilibrer votre corps et le satisfaire au mieux.

IV – Si nos compagnons mangent équilibrés ? En ont-ils besoin ?

Hélas oui, car il est impossible qu’ils se procurent leurs quotas d’éléments protecteurs par le seul biais de l’alimentation.

Alors votre animal est en déficit et c’est la raison des maladies …

Alors on fait appel aux compléments nutritionnels pour renflouer les stocks dans l’organisme.

Bien sûr à condition de prendre le produit adéquat : l’aloé véra Barbadensis Miller contient plus de 200 principes actifs et de plus correspond totalement à la directive européenne 2002/46/CE du 1er Août 2003, avec des contrôles supplémentaires du plus haut niveau avec le label SGS Fresenius.

De plus l’aloé véra est sans contre indication.

V – Si l’animal prend déjà des médicaments … peut-il consommer des compléments alimentaires ?

De nombreux médicaments creusent les déficits en vitamines et minéraux. Certains micronutriments aident à mieux assimiler ou à mieux supporter le traitement, ce qui augmente les chances de guérison.

            Exemple : antibiotiques                    1. Détruisent la flore du colon

                                                                     2. Synthétisent les vitamines K et B12

C’est néfaste pour les os (ostéoporose). C’est la porte ouverte à de nombreuses affections (inflammatoires) mycosiques, et de plus à une baisse générale de l’immunité.

Dans tout les cas les compléments alimentaires améliorent la qualité de la vie.