Sélectionner une page

On comprit malgré tout que l’oxydation avait des effets destructeurs sur la qualité et l’efficacité du gel extrait des feuilles (diminution très importante des propriétés médicinales et thérapeutiques). Il fallait inventer et mettre au point une technique de stabilisation du gel, en vue d’être utilisé sous une forme pure et saine partout dans le monde. Différentes sortes de procédés ont été essayés. Mais tous utilisaient l’écorce des feuilles et d’autres, la chaleur, ce qui entraînait une dégradation des propriétés curatives ou détruisait la plupart des éléments nutritifs contenus dans le gel. C’est depuis une cinquantaine d’années que l’aloès retient définitivement l’attention des chercheurs (notamment russes et américains) et donne lieu à de nombreux travaux analytiques et cliniques, qui confirment les usages médicinaux de toutes les traditions ancestrales et en découvrent même d’autres.

Ce n’est qu’en 1968, avec l’aboutissement de ses recherches, que Bill Coats, pharmacien texan (États-Unis) découvre le moyen de séparer l’aloïne et l’écorce. Par un procédé naturel, il parvient alors à stabiliser et conserver le gel issu des feuilles, de telle sorte qu’il reste identique au gel frais.

Les travaux du biologiste soviétique Israël Brekhman, restés longtemps secrets, prouvent l’efficacité de l’aloès dans les cas d’irradiation atomique. C’est Brekhman qui proposa le concept d’ « adaptogène » pour expliquer son effet régulateur sur l’organisme.

Un nouveau chapitre de l’histoire de l’Aloe Vera était ainsi ouvert …

La réputation séculaire de l’aloès et la renommée de ses vertus légendaires ont évidemment incité d’innombrables scientifiques à étudier ses propriétés médicinales et ses effets thérapeutiques.

Or, malgré leur réticence devant ce remède de « bonne femme » ou de « grand mère », ils durent admettre, non sans surprise, que beaucoup de ses vertus légendaires n’étaient pas du tout imaginaires.

En plus, ils ont découvert que l’Aloe Vera avait des propriétés inédites.

Dans de nombreux pays où la médecine occidentale n’a pas tout à fait chassé les médecines traditionnelles, l’aloès demeure la plante médicinale par excellence. Les traditions locales attribuent à cette plante magique des vertus de protection et de porte-bonheur.

C’est ainsi que l’Aloe Vera, dorénavant scientifiquement connu et reconnu, tout en continuant à être étudié dans de nombreux pays, est utilisé actuellement par une multitude de gens avec une grande facilité et une excellente efficacité !

« Ils m’ont demandé quelles furent mes forces secrètes pendant ma longue période de jeun. C’étaient … ma vie modeste et la plante       Aloe Vera dont j’ai connu son effet bienfaisant. « 

 

Lettre de MAHATMA GANDHI  Homme politique et guide spirituel indien 1869-1948

Lettre de MAHATMA GANDHI
Homme politique et guide spirituel indien 1869-1948